ASPIRATION short film (2017)

Synopsis : Lee prend sa voiture, seule, le regard effrayé, absorbée par ses pensées. Soudain, au milieu de nulle part, en pleine campagne, elle voit une femme qu’elle semble connaître. Elle s’arrête brusquement. Très vite, la rencontre avec cette femme mystérieuse laisse place à une atmosphère malsaine, oppressante. Une perversité qui sème le trouble avec la réalité.

« ASPIRATION » est un film qui traite de la folie, de la paranoïa et plus implicitement du suicide. Je prends comme principal référence « Hitchcock », l’ambiance oppressante, la voiture, le jeu sur le son, le jeu sur l’identité des personnages, perte de l’espace. C’est une expérience pas forcément agréable mais d’une gourmandise exquise et malsaine. Le but est d’emporter le spectateur dans la tête du personnage.

La « folie » pointe le bout de son nez, les personnages de fiction se mêlent à la réalité dans un cauchemar sans fin.

J’aimerais cultiver une immersion véritablement magnétique en privilégiant prioritairement, et de manière progressive, un contexte mystérieux pour le muter et nous ôter définitivement nos repères. Je laisse le personnage principal devenir fou face aux évènements incompris, où à force de rationaliser brise toujours un peu plus la coquille de l’horreur absolue, « la réalité n’est plus ce qu’elle était ». La dernière partie est sans nul doute la plus fascinante dans ce qu’elle nourrit en terme de reconstruction du réel, ses doubles prennent le contrôle et de l’existence de toutes formes, Le psychologue devient lui-même un élément à sa main et aucune porte de sortie ne pourra la sauver.

« ASPIRATION » Écrit et réalisé par Christopher Poulain avec Aurore Planas Maylis de Poncins et Jean-Pierre Lavoignat Image Frederic Di Meo Image drone Jean-Lionel Wark Son Laure Bretillon Montage Eric Vallée Musique Schweitzer Thomas Scripte Déborah Queiros Etalonnage Simon Clavié